La fleur du fraisier est formée sur un capitule (tête ou chapeau), comme l'est par exemple celle du pissenlit ou du tournesol. Celui-ci supporte plusieurs dizaines de minuscules pistils, chacun devra être pollinisé avant que l'ovule contenu à sa base ne soit fécondé. fraise_de_pr_t

    La répartition du pollen sur chaque stigmate (extrémité du pistil) est favorisée par le butinage des insectes pollinisateurs abeilles ou bourdons, introduits dans la fraiseraie.

    Ainsi chaque ovule fécondé donnera naissance à une graine dénommée Akène, véritables fruits du fraisier, au sens botanique du terme. La fraise elle même est constituée par le renflement du capitule qui supporte les jeunes akènes, véritables fruits du fraisier!

    En cas de pollinisation insuffisante (froid, humidité, absence d'insectes...), la fécondation n'a pas lieu, ainsi  le capitule ne reçoit pas les signaux hormonaux émis par les akènes, et ne se gorge pas de réserves sucrées, ce qui va entrainer la déformation de la fraise qui supporte en fait plusieurs dizaines de fruits: les akènes!