Gelée noire , gelée blanche, quelle différence?

Les adjectifs blanche et noire, ne désignent pas à proprement parler les phénomène climatiques dont ils résultent, ils désignent plutôt leur apparence au petit matin...

La gelée blanche est visible sous forme de rosée prise en glace. la rosée s'est d'abord déposée sur le sol et
la végétation par condensation au moment dit  "température du point de rosée" lorsque l'air arrive à saturation d'humidité, généralement avant que la température ne devienne négative.
Au cours de la nuit la température s'abaisse plus ou moins régulièrement, en moyenne de un degré par heure, la gelée blanche survient au passage à 0°C au sol, alors que la température sous abri est encore positive.
gel_e_blanche
La gelée blanche lorsqu'elle est sévère peut provoquer des dégâts très importants, d'autant plus qu'elle est tardive et les végétaux à un stade plus avancé donc plus sensible.
La température la plus basse est atteinte au lever du jour, dès que le soleil apparaît la température commence à remonter.
En terme de météorologie  on parle de "gelée de rayonnement". L'air immobile se refroidit par simple rayonnement vers l'atmosphère par temps clair sans nuage, l'air froid plus lourd s'accumule au niveau du sol et dans les moindre points bas du relief, il se crée ainsi une inversion de température, la température demeurant souvent positive à quelques mètres de hauteur.
C'est ce qui explique la possibilité de lutter par brassage de l'air mélangeant l'air positif à 10 ou 12 m de hauteur avec celui négatif des basses couches à l'aide de "tours à vent".

C'est aussi la raison pour laquelle il gèle rarement, au printemps, lorsque l'air est en mouvement. Cela arrive parfois  en tout début de printemps , c'est encore un gel de type hivernal :La gelée noire

C'est la gelée par convection de masse d'air,déplacement d'une masse d'air froid à température négative, caractéristique de la gelée noire, la température peut s'abaisser de plusieurs degrés en quelques  minutes. La gelée noire n'a pas de couleur particulière sinon celle de la nuit, et peut être de la noirceur des dégâts occasionnés. La masse d'air froid qui se déplace présente un taux d'hygrométrie assez bas, le point de rosée, négatif, n'est pas encore atteint au moment du passage à O°C. abricotiers_gard_decimes_par_gel_2496816_106

Il n'y a donc pas de rosée au sol. On parle de "gelée par convection". La couche d'air froid peut atteindre plusieurs mètres d'épaisseur.
Lors d'une gelée noire, Les dégâts sont aggravés par la faible hygrométrie de l'air, en effet le fruit composé à plus de 90% d'eau à ce stade juvénile, perd de l'eau par évaporation dans cette atmosphère sèche, le changement de phase de l'eau de l'état liquide à l'état gazeux absorbe une grande quantité d'énergie (80 cal par gramme d'eau évaporée ), ce qui revient à produire autant de froid supplémentaire selon le principe même du réfrigérateur. Ceci a pour effet de rendre la température du fruit plus basse encore que celle de l'air qui l'environne.
L'écart peut être de 2 à 4 degrés. Le fruit atteint ainsi -6°C voire -8°C lorsque la température de l'air est de -2°C ou -4°C.

Pour compliquer un peu les choses une gelée par convection peut parfaitement ressembler à une gelée blanche si le point de rosée est positif et la masse d'air en déplacement saturée d'humidité, c'est la raison pour laquelle les termes gelée blanche, gelée noire, si ils ont une valeur descriptive, n'ont pas vraiment d'usage au sens météorologique et scientifique.